Plants de pommes de terre

Définition

Un plant de pomme de terre est un tubercule utilisé pour la reproduction et la mise en culture. Il s'agit d'un mode de reproduction végétative.

Les plants de pommes de terre tiennent une place importante dans les exportations luxembourgeoises de produits agricoles

A partir de matériel de sélection produit par des instituts spécialisés, il est possible de produire jusqu’à neuf générations de plants de pomme de terre dans des champs de multiplication.                 

Obligations et contrôles

Afin de préserver les facultés germinatives, l’identité et la pureté variétale ainsi qu'une bonne qualité phytosanitaire, un système de certification obligatoire a été mis en place pour les plants commercialisés au sein de l’Union Européenne (UE).

L’Administration des Services Techniques de l’Agriculture (ASTA) accorde un soin tout particulier au contrôle des plants de pommes de terre commercialisés au Luxembourg et effectue la certification des plants produits sur le territoire luxembourgeois. Une grande partie de la récolte est exportée vers des pays tiers.

La certification des plants est obligatoire pour la commercialisation et est définie par la législation luxembourgeoise et européenne. On distingue trois catégories de plants subdivisées en classes. Pour chaque classe, il existe des normes spécifiques quant à la pureté et la qualité phytosanitaire.

La certification comporte plusieurs étapes de contrôle

  • l’ASTA inspecte les champs de multiplication pour vérifier visuellement la pureté variétale, les distances d’isolement et la qualité phytosanitaire.  
  • chaque champ de multiplication reçoit un numéro officiel. La récolte d’une parcelle constitue un lot et est stockée et conditionnée séparément. Des échantillons sont prélevés par l’ASTA sur chaque lot et testés en laboratoire pour la présence éventuelle de virus.
  • dans les installations de production, l’ASTA vérifie les conditions de stockage et effectue des inspections visuelles des lots pour déterminer la présence de tubercules blessés, difformes, pourris ou présentant des défauts externes. 
  • les lots remplissant les conditions fixées par la législation sont certifiés et les emballages sont fermés et plombés avec une étiquette officielle. 

La certification assure une parfaite traçabilité de toutes les étapes de production.

En outre, l’ASTA tient à jour une liste des organismes nuisibles. Elle vérifie l’absence de ces organismes dans les champs et sur les lots par des examens visuels et en laboratoire. 

Documents liés

Pour la commercialisation, les emballages de plants de pommes de terre doivent être officiellement fermés et munis d’une étiquette de certification.

Pour le transport au sein de l’UE, les plants de pommes de terre doivent en plus être accompagnés d’un passeport phytosanitaire (partie inférieure de l’étiquette de certification).

Pour le transport au sein de l'UE en vue d'une exportation vers un pays tiers, les plants de pommes de terre doivent être accompagnés d'un document phytosanitaire de communication intracommunautaire.

Pour les échanges avec des pays tiers (importation et exportation), il faut un certificat phytosanitaire.

Un certificat non-OGM peut être demandé pour justifier de l'absence d'Organismes Génétiquement Modifiés.

Démarches liées

Les démarches suivantes permettent de faire des demandes de certificats auprès de l’ASTA concernant les plants de pommes de terre :

Organisations concernées

L’Administration des Services Techniques de l’Agriculture est en charge des inspections en vue de la certification et de l’établissement des passeports phytosanitaires, certificats phytosanitaires et certificats non-OGM pour les plants de pomme de terre.

Dernière mise à jour